Première phase de formation

text alt

Première phase de formation : en vue de l’obtention de l’agrément provisoire

 

Les objectifs de la première phase : un tronc commun « socle »

D’une durée maximale de 4 mois, cette première phase de formation doit permettre aux stagiaires d’acquérir les connaissances professionnelles élémentaires nécessaires à l’exercice de leur métier ainsi qu’une bonne compréhension du nouvel environnement institutionnel dans lequel ils interviendront.

 

Les compétences à acquérir et/ou à développer pendant cette phase sont les suivantes :

Comprendre - Identifier - Connaître

- Appréhender son environnement de travail local et institutionnel

- Appréhender le métier de préventeur de l’assureur

- Appréhender l’environnement juridique de la prévention

- Savoir écouter et s’adapter à son interlocuteur et reformuler la demande

- Identifier et connaître les partenariats existants (freins et leviers)

- Maitriser l’expression écrite et orale

- Rendre compte de son activité

 

Participer - Distinguer - Apprécier

- Participer à la vie du service et plus particulièrement aux activités quotidiennes des contrôleurs de sécurité ou des ingénieurs-conseils

- Distinguer les 3 missions de la branche AT/MP et repérer leurs interactions

- Participer aux rencontres des instances de la coordination régionale

- Apprécier l’impact des partenariats dans et hors les entreprises (pertinence et dynamique)

 

L’acquisition de ces compétences se fera progressivement durant la phase de formation préparatoire à l’agrément provisoire.

 

Concrètement, cette première phase vise un triple objectif :

- Permettre à la caisse (service prévention et service RH) d’évaluer les capacités et l’implication de l’agent à occuper le poste pour lequel il a été recruté, notamment son savoir-faire relationnel. Dans cet objectif, le guide d’accompagnement proposé par la DRP prévoit la réalisation par le stagiaire d’un certain nombre de travaux, sur lesquels le directeur de la caisse pourra fonder son avis au moment de la demande d’agrément provisoire ;

- Permettre au stagiaire de s’assurer que le métier pour lequel il est formé correspond bien à ses attentes professionnelles ;

- Préparer l’agent aux épreuves organisées en vue de la délivrance de l’agrément provisoire. A cet égard, les travaux -rédaction de documents, comptes rendus … et présentations orales- à réaliser par le stagiaire pour chaque intersession constitueront un entrainement régulier.

 

Les modules de la première phase de la formation

Les modules de la première phase de la formation sont mutualisés et forment un tronc commun pour les cycles de formation préparatoires à l’agrément des Ingénieurs-conseils et des Contrôleurs de sécurité.

Ces éléments de contenu sont à articuler avec le guide d’accompagnement de la DRP. Ce dernier reprend les grandes étapes du cycle et propose des actions complémentaires aux éléments vus en formation et repris dans cette partie.

Chaque module fait l’objet d’un programme détaillé, qui est arrêté entre un mois à 15 jours avant le début du module puis envoyé aux stagiaires.

 

L’évaluation de la première phase et l’obtention de l’agrément provisoire

Cette première phase se termine par le passage de 2 épreuves : un devoir sur table et un entretien avec la commission d’agrément.

 

L’épreuve sur table

D’une durée de 3H30 pour les IC et de 3 heures pour les CS, elle se déroule à la CNAM, et se partage en deux temps. Elle se décompose comme suit :

Le passage devant la commission d’agrément provisoire

D’une durée 20 minutes pour les contrôleurs, et 30 minutes pour les ingénieurs, il est à déconnecter des épreuves écrites, et ce même si la commission aura connaissance de l’évaluation desdites épreuves. Il s’agira d’un échange autour des connaissances acquises sur l’environnement institutionnel et sur l’approche de son futur métier qu’a le stagiaire. Il permettra en outre de s’assurer de la capacité du candidat à développer un argumentaire devant un public diversifié.