Les élèves de la 57ème promotion mobilisés sur des projets associatifs

Depuis 2016, les élèves de la formation « Dirigeant d’un organisme de protection sociale » sont invités à s’engager dans des actions en partenariat avec des associations présentes sur le territoire stéphanois.

Parmi les cinq projets développés en 2018, une collecte de jouets et de denrées alimentaires au bénéfice de l’opération Pères Noël verts du Secours populaire va être lancée à l’approche des fêtes de fin d’année.

Evelyne Bret, responsable de l’opération Pères Noël verts au sein du Secours populaire stéphanois, et Stéphane Pierron, élève de la 57e promotion, pilote du projet pour l’École, nous présentent la genèse de cette opération.

En quoi consiste l’opération “Pères Noël verts” ?

Evelyne Bret :

Les Pères Noël verts permettent aux enfants, aux jeunes, aux familles, aux personnes âgées ou isolées, de fêter Noël et la nouvelle année dans la dignité.

Grâce à cette opération de collecte, depuis 1976, le Secours populaire peut proposer aux enfants et aux familles en difficulté : des jouets, des livres, des colis alimentaires… sans oublier des parades, sorties, spectacles, places de cirque ou d’évènements sportifs, goûters, repas au restaurant… partout en France.

Sur le territoire stéphanois, plus de 250 bénévoles vont participer à l’opération à travers les actions de collecte de fonds (principalement l’emballage de cadeaux dans les centres commerciaux) et de préparation et distribution de colis alimentaires festifs. Au final, ce sont près de 1500 enfants, originaires de Saint-Etienne et sa couronne, qui se verront offrir un jouet neuf à Noël par le Père Noël vert. Il distribuera aussi des colis alimentaires de fête ainsi que des places de spectacles pour enfants.

Comment va se dérouler la campagne de collecte de jouets organisée par les élèves de la 57e promotion de l’EN3S ?

Stéphane Pierron :

Notre groupe de travail est constitué de 12 élèves. Nous travaillons sur l’organisation de l’opération depuis cet été et nous nous sommes fixés un objectif de 600 jouets neufs collectés. Pour cela, nous comptons solliciter les élèves ainsi que le personnel de l’EN3S.

Nous avons aussi contacté et obtenu l’accord des directions des organismes de Sécurité sociale stéphanois pour proposer cette collecte à leurs équipes. Au-delà du champ protection sociale, le groupe Casino et l’entreprise Thuasne sont également partenaires de notre collecte au bénéfice du Secours populaire.

Nous serons aussi présents lors de 3 journées de forte fréquentation dans un magasin de jouets ligérien afin d’inviter les clients à participer à l’opération et collecter directement leurs dons.

Selon vous, en quoi l’intégration d’un volet “actions associatives” durant la scolarité vous semble important dans la perspective d’une carrière de dirigeant de la protection sociale ?

Ces actions me semblent très importantes pour nous sensibiliser à la démarche de responsabilité sociétale des entreprises ou des organisations en développement dans les organismes de Sécurité sociale. En tant que manager, proposer une telle collecte aux collaborateurs, c’est leur proposer de prolonger le sens de leur activité. Travaillant dans le secteur de la protection sociale, mener de telles actions c’est aussi une autre façon d’être auprès des assurés, de m’investir plus personnellement.

Nous avons également à cœur de pérenniser ce partenariat avec les prochaines promotions.

Au fil de l’opération, nous constituons un « kit » à transmettre à la prochaine promotion. Il contiendra les contacts des partenaires, un mode opératoire pour organiser la collecte mais aussi les modèles de courriels et supports élaborés. Ils pourront ainsi se dédier au développement des partenariats.

Pour en savoir plus sur les actions du Secours populaire, rendez-vous sur leur site internet.