Nouveauté

Conférence, journée d'actualités

Longévité au travail, prévention et prise en compte de l’usure professionnelle

Public

Dirigeants et cadres, acteurs de la protection sociale : organismes de Sécurité sociale, institutions de prévoyance complémentaire et d’assurance, ARS, services de l’État et des collectivités territoriales, organisations professionnelles, associations, établissements de soins, direction des affaires sociales d’entreprises

Contexte

Le travail reste un facteur d’intégration sociale central. Il est par ailleurs avéré que les actifs non occupés sont en plus mauvaise santé que les actifs occupés. Pour autant, le milieu professionnel et les conditions de travail peuvent avoir des répercussions importantes sur l’état de santé individuel. Les facteurs liés à l’âge et ceux liés à l’activité professionnelle sont majoritaires dans les motifs d’apparition ou d’aggravation du handicap, 70 % de la population handicapée mettant en cause le travail (accident du travail ou conditions d’activité professionnelle en général). Par ailleurs, il est largement documenté que les inégalités entre secteurs d’activité et catégories socio-professionnelles sont très marquées, que ce soit en termes d’exposition aux risques, de fréquence des accidents du travail et de maladies professionnelles et d’espérance de vie en bonne santé. La protection sociale prend, de façon croissante, en compte cette situation, en mêlant dispositifs de prévention et de suivi de la santé des travailleurs, ainsi que dispositifs de réparation ou d’anticipation de cessation d’activité. Tout comme en 2003, 2010 et 2014, au moment des lois de réforme du système de retraite, le débat sur l’âge légal relance cette question des relations entre usure au travail, durée d’activité professionnelle et conditions de départ à la retraite.

Présidence : Jean-Philippe Vinquant

Programme

Le travail, c’est la santé ? L’approche scientifique et comparative

Qualité du travail, qualité de vie au travail, santé : quels liens ?
  • Jérôme Musseau, psychologue du travail
Milieu professionnel et risques pour la santé
  • Emmanuelle Cambois, chercheuse à l’Institut National d’Etudes Démographiques
La France et la sinistralité du travail : quel positionnement européen et international ?
  • Raphaël Haeflinger, directeur d’EUROGIP
L’invisibilité des accidents du travail
  • Véronique Daubas-Letourneux, enseignante-chercheuse en santé-travail à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

 

Après-midi

Table-ronde : Les politiques de prévention de la sinistralité au travail, de l’usure professionnelle et de la désinsertion professionnelle
  • Richard Abadie, Directeur général de l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail
  • Martial Brun, directeur général de Présanse, association nationale des services de prévention et de santé au travail
  • Magalie Cayon, directrice des risques professionnels, CCMSA
  • Anne Thiebaud, directrice générale des Risques Professionnels de la CNAM

Les dispositifs de compensation : inaptitude, départs anticipés, pénibilité

Les motivations et les motifs de départ à la retraite
  • Pascale Breuil, Directrice Statistiques, Prospective et Recherche, CNAV
La prise en compte de l’incapacité, de l’invalidité, de l’inaptitude ou de la pénibilité pour les départs avant l’âge légal
  • Philippe Laffon, Inspecteur général des affaires sociales, auteur du rapport sur les départs à la retraite au titre de l’inaptitude

Programme sous réserve de modification

Méthodes pédagogiques

  • Apports théoriques en face à face (classe virtuelle ou présentielle)

Modalités d’évaluation

  • Evaluation à chaud de la satisfaction par les stagiaires

Modalités pédagogiques

Formation en présentiel
  • 1 jour

Compétences renforcées

  • Être acteur de la stratégie et contribuer aux politiques publiques