Conférence, journée d'actualités

Pouvoir d’achat : quel rôle de la protection sociale ?

Public

Dirigeants et cadres, acteurs de la protection sociale : organismes de Sécurité sociale, institutions de prévoyance complémentaire et d’assurance, ARS, services de l’État et des collectivités territoriales, organisations professionnelles, associations, établissements de soins, direction des affaires sociales d’entreprises

Contexte

L’impact de la protection sociale sur le pouvoir d’achat, tant du côté des prélèvements que de celui des prestations a figuré au cœur du mouvement des gilets jaunes et du grand débat qui a suivi. La protection sociale est indissociablement faite de recettes et de dépenses. Les prélèvements financent les dépenses sociales ; celles-ci n’existent que par ce qu’il y a des prélèvements (sauf déficit, à éviter). L’ensemble alimente une redistribution en faveur des ménages modestes et permet de limiter, en France plus qu’ailleurs, les inégalités. Pour apprécier les impacts du système de protection sociale, c’est une vision d’ensemble qui s’impose. Quel bilan faire ? Comment situer vraiment la France en perspective internationale ? Quels enseignements tirer des décisions les plus récentes ? Quelles sont les nouvelles orientations possibles ? Présidence : Julien Damon

Programme

9h : Accueil / Café Matin : 9h30 – 12h45

La protection sociale moteur de la redistribution

La protection sociale française au regard de la comparaison internationale
  • Maxime Ladaique, économiste à l’OCDE
Bilan redistributif de la protection sociale française
  • Michaël Zemmour, maître de conférences en économie à l’université de Lille 1
Pouvoir d’achat et mécanismes d’indexation
  • Mireille Elbaum, inspectrice générale des affaires sociales

Après-midi : 14h – 17h

Nouvelles contraintes, nouveaux outils, nouvelles perspectives

Protection sociale et pouvoir d’achat, quels liens ?
  • Dominique Libault, directeur de l’EN3S, président du Haut Conseil au Financement de la protection sociale (HCFiPS)
Quelles innovations et perspectives ?
  • Bea Cantillon, directrice du Centre pour la politique sociale Herman Deleeck
  • Bertrand Fragonnard, président du HCFEA
  • Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités
  • Florence Thibault, responsable du département des statistiques, des prévisions et des analyses, Cnaf

Programme sous réserve de modifications.

Inscription