Entretien avec Philippe Renard, nouvellement nommé à la tête de la CNDSSTI

Depuis le 1er janvier 2018, la protection sociale des travailleurs indépendants – auparavant gérée par le Régime Social des Indépendants (RSI) – est confiée au régime général de la Sécurité sociale. Une période transitoire de deux ans est prévue afin d’intégrer progressivement la gestion de la Sécurité sociale des travailleurs indépendants au sein du régime général.

Philippe Renard (ancien directeur général de l’Urssaf Île-de-France) qui a nouvellement pris ses fonctions en tant que directeur général de la caisse déléguée pour la Sécurité sociale des travailleurs indépendants revient sur cette prise de poste et sur l’accompagnement de l’EN3S pendant cette période de transition.

1. Vous avez pris la direction de la caisse nationale déléguée pour la Sécurité sociale des travailleurs indépendants. En quelques mots, quelles seront vos missions et projets cette année ?

La Caisse Nationale Déléguée pour la Sécurité Sociale des Travailleurs Indépendants (CNDSSTI) a pour mission de sécuriser les opérations liées à la transformation du Régime Social des Indépendants (RSI) en coordination avec les branches du Régime général. Cette mission doit s’effectuer sur une période transitoire de deux années, en 2018 et 2019. Elle vise deux objectifs majeurs :
– Développer un niveau de qualité de service accru pour les chefs d’entreprises indépendants
– Assurer la réussite du transfert des contrats de travail de l’ensemble des salariés de l’ex RSI, soit près de 5500 collaborateurs.

Cette réforme est inédite par son ampleur et sa complexité : une multiplicité et une interopérabilité des domaines concernés, une multiplicité des acteurs et des temporalités d’évolution différentes selon les branches ou les activités.
Je m’appuie sur une équipe projet au sein de la CNDSSTI et travaille en étroite collaboration avec les Directeurs des caisses nationale du Régime général et le Chef de projet de la Transformation au sein de la Direction de la Sécurité Sociale.
Concrètement, ma priorité a consisté à co-construire avec mon Comité de direction, auquel participent les Directeurs de la Transformation des branches du Régime général, la feuille de route de la CNDSSTI du premier semestre. Elle se décline en 7 domaines :

  • RH / Conduite du changement / climat social
  • Systèmes d’information
  • Spécificités des travailleurs indépendants
  • Transferts d’activités volet Métiers
  • Transfert d’activités volet Transverses
  • Pilotage de la transformation
  • Communication interne et externe.

Suivie à échéance régulière, elle fera l’objet d’une mise à jour avant la période estivale permettant de préparer les chantiers qui devront être mis en œuvre au cours du second semestre 2018.

2. Selon vous, quels sont les enjeux à avoir en tête pour réussir une bonne intégration des équipes et du RSI au sein du régime général ?

La composante Ressources humaines est essentielle. Communiquer et accompagner les temps forts à venir dans ce domaine est capital pour répondre à une attente–clé de tout collaborateur : quel repositionnement, quand et vers où ? Il s’agit également d’établir un plan d’actions commun Caisse nationale-Réseau des caisses déléguées pour gagner en cohérence et en puissance d’action et répondre de manière unique mais spécifique aux demandes. Nous mettons en place un dispositif de la Transformation qui consiste à désigner des référents Transformation Caisse nationale et Réseau pour accompagner l’ensemble des collaborateurs. Il s’agit enfin de piloter les actions pour répondre de manière extrêmement pratique aux besoins liés à la fermeture ou la clôture opérationnelle des sites ou au transfert progressif des activités.

3. L’EN3S travaille actuellement à l’accompagnement des équipes autour de deux formations pour la « Transition professionnelle pour les agents de direction du RSI » permettant de dresser un panorama des enjeux au sein du régime général et de définir les stratégies de candidature. Quel est pour vous l’intérêt de cet accompagnement par l’Ecole ?

L’EN3S est l’école de l’institution toute entière et connaît ainsi parfaitement les problématiques des différentes branches. Ces deux actions permettent déjà de garantir que tous les agents de direction issus du RSI auront ainsi en visibilité les enjeux des caisses où ils envisagent de poursuivre leur carrière, et sur les profils recherchés. C’est un élément de la démarche d’accompagnement global que nous portons, et que nous compléterons de manière plus individuelle en fonction du projet professionnel de chaque agent de direction. D’ici la fin de la période d’intégration, nous développerons avec l’EN3S d’autres projets d’accompagnement destinés aux équipes dirigeantes.