Une journée d’étude organisée à la Cpam de l’Ardèche

L’EN3S développe régulièrement des journées d’étude avec des organismes. La Cpam de l’Ardèche a fait appel à l’Ecole pour mettre en place une journée pour un séminaire à l’intention de ses collaborateurs.

Caroline Zinni, directrice de la Cpam de l’Ardèche et ancienne élève de l’EN3S (30ème promotion) revient sur cette journée.

La Cpam de l’Ardèche a fait appel à l’EN3S pour la construction d’une journée d’étude dans le cadre de la mise en place de son projet d’entreprise. Pourquoi ce souhait de votre part ?

Caroline ZinniLa Cpam de l’Ardèche a souhaité que le projet d’entreprise s’inscrive dans une volonté de transformer les relations au travail, notamment en laissant davantage de place à l’initiative et aux propositions de tous. A ce titre, une partie de nos collaborateurs qui, sur la base de la vision et des ambitions stratégiques définies par la direction, ont proposé des actions opérationnelles qui ont porté auprès du personnel.

Le comité de direction souhaitait que ce travail se nourrisse en partie d’apports externes. L’idée était donc de rencontrer des professionnels spécialistes des sujets concernés ou ayant mené des expériences similaires pour faire émerger de nouvelles idées ou confronter celles que nous pouvions avoir à leur regard.

Fréderic Léglise, directeur adjoint a contacté l’EN3S pour faire part de notre projet et avons obtenu un retour enthousiaste. L’EN3S a alors organisé, dans un délai très court et un budget contenu, une journée didactique autour de quatre intervenants aux profils variés (consultants ou managers, d’un organisme de protection sociale ou d’une entreprise marchande, d’Ardèche ou d’ailleurs…).

Quelles étaient les attentes de vos collaborateurs concernant cette journée ?

Sans doute se confronter à l’inattendu ! Car depuis son lancement, notre démarche repose sur l’idée que «nos pas font le chemin».

Il en résulte que chaque étape doit être une surprise, un moment de travail ou d’échanges qui ne ressemble pas au précédent. Nous avons la chance que près d’un tiers de nos collaborateurs aient manifesté son adhésion à cette méthode en participant à la démarche.

Plusieurs axes ont été définis pour permettre l’articulation de la journée : « Vivre le travail autrement, innover pour nos clients, le numérique pour le meilleur, incontournables en Ardèche ». Pouvez-vous nous en dire plus sur ces enjeux ?

Cpam ArdècheLa plupart de nos organismes sont confrontés à ces questions évidentes : comment retrouver de la motivation au travail ? Comment développer une culture d’entreprise positive ? Comment trouver notre place dans les réseaux ou face à nos partenaires ?

L’émergence de ces thèmes sous la forme de quatre ambitions est issue d’un travail préalable en forum ouvert avec nos managers, accompagnés par TACT management. Ces ambitions, qui constituent la trame de notre projet d’entreprise, se déclinent de la manière suivante :

  • Vivre le travail autrement, cela répond à un désir de sortir d’une organisation très hiérarchisée pour donner davantage d’initiative à chacun, développer les coopérations, accepter d’expérimenter et de prendre le risque de se tromper et même de le reconnaître pour corriger le tir ! C’est aussi davantage intégrer la question environnementale dans notre vie au travail.
  • Innover pour nos clients, c’est affirmer notre capacité à proposer des services ou des offres nouvelles, à la condition que ceux-ci répondent bien à un besoin identifié de nos publics, ce qui implique de mieux connaître ces derniers.
  • Le numérique pour le meilleur, c’est se délivrer des irritants (la mauvaise utilisation des mails, les outils déployés sans être préalablement éprouvés, etc) et utiliser le numérique pour répondre à notre volonté de mieux collaborer, d’améliorer notre service, de mieux communiquer, dans un département où les sites peuvent être distants de plus de 100kms
  • Enfin, vouloir être incontournables en Ardèche, c’est faire le constat que, dans un département dont les habitants placent en tête de leurs préoccupations l’accès aux soins, la Cpam devrait avoir une place mieux identifiée, notamment dans le champ partenarial.

Et la démarche globale que nous engageons repose finalement sur l’idée que nos collaborateurs sont particulièrement bien placés pour inspirer les réponses à ces enjeux !

 

Inscrivez-vous à la journée d’étude organisée à Lyon : Quelles protections sociales dans les territoires ?

Comme chaque année l’EN3S et la Cpam du Rhône organisent ensemble, à destination de tous les agents de la région, une journée de formation sur un thème de réflexion partagé. Après le virage digital et l’innovation managériale, cette année la thématique sera sur la territorialisation de l’action des organismes de protection sociale.

La journée comprendra plusieurs axes de réflexion :

  • les modification socio-économiques des territoires : métropolisation, territoires de « relégation », désertification etc..,
  • la dimension territoriale de notre action et son adaptation aux nécessités de chaque territoire.

D’une journée au départ réservée aux agents de direction de toutes les branches, les possibilités d’inscription ont été élargies à d’autres agents des organismes pour ceux qui le souhaitent. Par exemple, la Cpam du Rhône a créé un groupe de travail sur ce sujet inter métiers, et viendra donc avec des techniciens et des managers de proximité.

Ces journées d’études sont l’occasion de prendre du recul sur sa pratique et de cultiver ensemble une vision partagée et vivante.

En ce sens, afin d’en faire bénéficier le plus d’agents possible, une gratuité est offerte à partir de la 10ème personne inscrite.

Découvrez le programme de cette journée « Quelles protections sociales dans les territoires ? »