26 septembre 2022

Le cycle « MSP », un partage sur les pratiques managériales et RH au-delà des frontières de la Sécu

 

Le Cycle Inter-institutions de Management Supérieur des Services Publics (CIMSSP) vise à favoriser et stimuler les réflexions autour des thèmes clés du management public. Il réunit et permet un partage d’expériences entre les professionnels exerçant des fonctions d’encadrement supérieur dans huit institutions de service public français :

  • l’Institut National des Études Territoriales – Centre National de la Fonction Publique Territoriale (INET/ CNFPT)
  • l’École Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse (ENPJJ)
  • l’École Nationale Supérieure de Police (ENSP)
  • l’École Nationale Supérieure de Sécurité Sociale (EN3S),
  • l’Institut des Hautes Etudes de l’Éducation et de la Formation (IH2EF),
  • l’Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (INTEFP),
  • l’Office National des Forêts (ONF)
  • l’École Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP)

Pia Moulin-Seurre, DRH réseau de la Cnaf, est participante au cycle qui a débuté en janvier 2022. Elle revient sur ses motivations à intégrer ce cycle et les opportunités que celui-ci constitue.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous inscrire ?

J’avais découvert ce cycle lorsque j’étais en charge de la gestion des dirigeants à la Cnaf entre 2015 et 2017, j’avais eu l’occasion de le conseiller à des agents de direction du réseau et d’en échanger avec eux à l’issue de la formation. La richesse de leurs retours a fait germer l’envie de suivre moi aussi un jour ce cycle. L’idée a fait son chemin et j’ai ainsi déposé un dossier de candidature à l’automne dernier. 

Cela fait bientôt un an que vous suivez ce cycle, quel est votre ressenti ? Qu’est-ce que ça vous a apporté ?

Le CIMSSP implique un engagement fort des participants et une co-construction du parcours de formation, qui alterne apports théoriques, outils pratiques présentés par les formateurs (et par les stagiaires) et regards extérieurs de « grands témoins ». En sortie de crise sanitaire, le programme assez naturellement s’est dessiné autour des thématiques de la transformation managériale, de l’hybridation des collectifs de travail, de l’attractivité de nos métiers….

Mais au-delà, il y a un vrai esprit de « promo » qui s’est constitué très vite et qui permet de belles rencontres professionnelles.

Et si nous pouvions profiter de votre regard de DRH réseau, quel est, pour vous, l’intérêt de ce type de formation pour l’institution? 

Ce cycle est ouvert à des représentants de services publics d’horizons différents, justice, ministère de l’intérieur, collectivités locales… autant de partenaires avec lesquels, dans nos métiers de dirigeants nous sommes fréquemment amenés à coopérer mais sans nécessairement avoir le temps ou l’opportunité de partager sur nos pratiques managériales et RH, pourtant essentiels dans la réalisation de nos missions. A l’heure où nos organisations se transforment pour faire face aux nombreux défis sociétaux qui nous attendent, de tels dispositifs sont très précieux.  

 

Merci à nos 7 partenaires institutionnels, tout particulièrement à l’ENAP, qui assurent le pilotage de ce cycle et qui permettent depuis déjà 27 cycles de faire vivre ce bel exemple de coopération d’écoles de service public. Ce cycle étant ouvert aux cadres dirigeants et directeurs adjoints d’organismes, n’hésitez pas à vous rapprocher de la Mission « Gestion des dirigeants » de votre caisse nationale qui peut vous guider dans la démarche.

Nous vous invitons à surveiller votre boite mail, l’ouverture des inscriptions au prochain cycle étant imminente !

Et pour tout renseignement, vous pouvez contacter Gabriel Pannier, à la direction de la formation professionnelle de l’EN3S.