26 mars 2021

Aurélie Schaaf (40e promotion) : Je suis Directrice de l’Aripa

 

Aurélie Schaaf est sortie diplômée de la 40e promotion de l’EN3S en 2002. Elle nous présente les missions qu’elle mène en tant que Directrice de l’agence du découvrement et d’intermédiation des pensions alimentaires (Aripa) et revient sur son parcours professionnel.

Vous êtes diplômée depuis 2002 de l’EN3S, pouvez-vous revenir sur votre parcours depuis votre sortie ?

Je suis un pur produit de la branche famille avec une mobilité surtout fonctionnelle.

J’ai commencé par un stage de direction auprès du directeur des prestations de la Caf des Hauts-de-Seine avec à la clé un poste de responsable prestations de l’agence d’Antony, deux années très formatrices en sortie d’école : management de proximité, contact avec les allocataires et gestion des incivilités, relations partenariales, collaboration entre travail social et  prestations, mise en place de la gestion électronique des documents, externalisation du téléphone, …

Suite à cette entrée par le cœur de métier j’ai poursuivi par les ressources humaines essentielles au bon fonctionnement de nos organismes avec notamment la découverte des relations sociales, la mise en place d’un nouveau système de rémunération, le déploiement des entretiens annuels.

Puis césure de 3 ans avec un congé parental à Londres où j’ai exercé une activité en libéral de chasseur de tête dans la recherche clinique et découvert les joies du télétravail ! A mon retour j’ai eu la chance de pouvoir reprendre mon poste de DRH puis d’élargir mon champ d’activités avec la création d’une direction des ressources regroupant RH, budget, immobilier, logistique, informatique et développement durable et encore de beaux projets à gérer : mise en place du télétravail, fermeture et créations d’agences mais aussi conciliation du développement de projets dans un contexte de resserrement de la contrainte budgétaire et de la restitution d’effectifs.

Depuis fin 2019 j’ai intégré la Cnaf, à la direction du réseau en tant que sous-directrice en charge de l’agence de recouvrement et d’intermédiation des pensions alimentaires (ARIPA).

En tant que directrice de l’Aripa, vous coordonnez un réseau national de 800 personnes chargées dans les Caf et MSA de lutter contre les impayés au niveau des pensions alimentaires. Pouvez-vous nous expliquer un peu plus en détails vos missions ?

L’Aripa a une organisation particulière puisqu’il s’agit d’un service national mutualisé inter-régimes regroupant 24 Caf et 1 MSA dont l’offre de service s’adresse à des allocataires mais également des non-allocataires (créanciers et débiteurs de pensions alimentaires) relevant du régime général et du régime agricole. L’Aripa dispose d’un site internet dédié pension-alimentaire.caf.fr et d’une plate-forme téléphonique nationale avec un numéro spécifique 32.38 géré par la Caf de Haute-Garonne.

L’Aripa a été créée en 2017 et a vu ses effectifs doubler depuis fin 2020 du fait de la prise en charge d’une nouvelle mission depuis janvier 2021. En effet, au-delà de ses activités d’origine de recouvrement des impayés de pensions alimentaires, versement de l’Allocation de soutien familial (ASF) et délivrance de titres exécutoires, de conseil et d’accompagnement,  l’Aripa propose depuis janvier 2021 à l’ensemble des parents séparés, quelles que soient la date de séparation et la présence ou non d’impayés, de jouer un rôle d’intermédiaire entre les deux parents. Dès la pension alimentaire fixée, l’Aripa peut collecter la pension auprès d’un parent et la reverser à l’autre parent.

Cette nouvelle mission qui fait suite au Grand débat de 2019 est suivie de près par le Gouvernement et va être intégré au baromètre de l’action publique lancé en janvier 2021.

Ce rôle d’intermédiaire est inédit et permet à la branche famille d’assurer un rôle de prévention des impayés dans le cadre plus général de lutte contre la pauvreté des familles et des enfants en particulier.

Ma mission consiste avec une équipe de 5 collaborateurs à organiser et animer le réseau des Caf pivots Aripa en assurant en particulier l’amélioration et l’homogénéisation de sa performance; gérer les relations  avec l’Etat, en particulier la direction de la sécurité sociale mais également le ministère de la Justice dans le cadre de l’intermédiation financière et le ministère des affaires étrangères dans le cadre du recouvrement à l’étranger; enrichir l’offre de service et la qualité de la relation de service de l’Aripa avec la mise en place d’actions pro-actives vers les usagers pour lutter contre le non-recours aux droits et services Aripa; assurer la communication sur l’offre de services et poursuivre le développement de nos partenariats internes et externes, notamment dans le cadre du lancement du “parcours séparation” dans la branche famille qui intègre l’offre de services de l’Aripa.

Depuis ma prise de fonction la mise en place cette belle réforme qu’est le nouveau service public des pensions alimentaires m’a apporté beaucoup de satisfaction car il s’agit de la mise en place d’une politique publique de bout en bout :  rédaction de textes législatifs et règlementaires, recrutement et formation de 350 collaborateurs, accompagnement du réseau, développement d’un nouveau système d’information ou encore visite du Président de la République dans une Caf pour lancer la réforme!

Si vous devinez choisir un projet dans votre carrière dont vous êtes particulièrement fière, lequel serait-il ?

Difficile de faire le tri entre des projets très opérationnels et d’autres plus stratégiques cités précédemment qui m’ont permis à chaque fois d’élargir mes compétences et de découvrir la richesse de nos activités.

Sans vouloir être démagogue, ce que je retiens surtout c’est qu’à chaque fois il s’agit d’une aventure humaine et collective avec pour objectif partagé l’amélioration du service rendu à nos usagers que l’on ne peut obtenir que si nous sommes en tant que salarié d’un organisme de Sécurité sociale fier et convaincu des valeurs que l’on porte et du sens de nos missions. C’est pour cela que j’ai choisi la Sécu, je n’ai jamais été déçue, au contraire et notamment dans la période que nous vivons.

Bio

Parcours universitaire :
  • 2001 – 2002 : Formation dirigeant d’un organisme de protection sociale (EN3S, 40ème promotion)
  • 1995 – 1999 :  IEP Strasbourg
Parcours pro :
  • 2019 : Directrice de l’Agence de recouvrement et d’intermédiation des pensions alimentaires – Direction du réseau, Cnaf
  • 2015 – 2019 : Directrice des ressources, Caf des Hauts-de-Seine
  • 2013 – 2015 : DRH, Caf des Hauts-de-Seine
  • 2010 – 2013 : Chasseur de tête dans la recherche clinique – Londres UK
  • 2006 – 2010 : DRH, Caf des Hauts-de-Seine
  • 2004 – 2006 : Adjointe du DRH, Caf des Hauts-de-Seine
  • 2002 – 2004 : Responsables agence prestations, Caf des Hauts-de-Seine