Zoom sur la formation Accompagnement à la prise de fonction d’agent de direction

50% des agents de direction ont conduit un projet de mobilité dans les 10 dernières années. C’est ce que révèle l’étude conduite pour l’UCANSS par le cabinet Sia Partner dans le cadre de la révision des attendus des agents de direction. Cette enquête, conduite auprès d’un panel d’agents de direction en poste révèle par ailleurs de fortes attentes sur l’accompagnement des mobilités et des transitions professionnelles.

L’entrée en fonction d’un nouveau collaborateur comporte de multiples enjeux pour lui-même, mais également pour l’organisme et pour les équipes qu’il encadre. Cette étape est donc importante et ne s’improvise pas. C’est en tout cas le point de vue de Philippe Ulmann, Directeur de la Cpam de la Marne qui nous a fait confiance pour l’accompagnement de la nouvelle directrice régulation et actions en santé de la caisse : Claire Gaimard.

Comment avez-vous eu connaissance de la formation accompagnement de la prise de fonction agents de direction ?

J’ai eu connaissance de l’existence de ces formations par le biais d’un échange avec Gilles Nezosi, directeur de la formation continue à l’EN3S  à l’été 2018. J’avais gardé l’information dans un coin de ma tête en vue de la nomination fin d’année de Claire Gaimard.

Pourquoi ce choix d’envoyer l’un de vos agents en prise de poste, quelles étaient vos attentes ?

Tout d’abord, il s’agissait pour Mme Gaimard d’un premier poste d’agent de direction avec une direction importante et stratégique. Même si elle avait occupé juste avant, dans une autre institution une fonction importante, les enjeux étaient prégnants.

Ensuite j’avais moi-même bénéficié de la part de la Cnam, comme tout directeur prenant la direction d’un nouvel organisme, d’un accompagnement à la prise de fonction, j’ai trouvé cela très utile tant par les conseils qui pouvaient y être prodigués que par le partage d’expérience avec d’autres directeurs. En fait, toute prise de poste mériterait d’être accompagnée selon moi.

L’initiative d’un projet de formation peut générer des réticences. L’agent peut craindre d’afficher un manque d’assurance ou d’opérationnalité suffisante dans ses premiers pas d’agents de direction. Pour la direction, préconiser un accompagnement peut être perçu comme un manque de confiance. Pourtant, ces formations sont l’occasion de sécuriser les prises de poste pour les deux parties. Échanger autour du départ en formation (et au retour de celui-ci) sont autant de façon de mieux accueillir un nouveau collaborateur. A la Cpam de la Marne, les freins autour du départ en formation étaient surtout d’ordre organisationnel :

Comme toute formation, surtout sur 3 jours en délocalisé (3 jours à Saint-Étienne + 1 journée à Paris), il faut s’organiser au regard de la charge de travail et de l’actualité. Néanmoins, nous nous sommes organisés et finalement cela n’a pas pénalisé l’activité.

La formation se veut d’ailleurs très proche des problématiques des agents et constitue un temps de travail dédié sur l’organisation stratégique de la direction que les impératifs chronophages du quotidien contraignent souvent de procrastiné lors d’une prise de poste. Claire Gaimard note également qu’il s’agit d’une « opportunité pour rencontrer des homologues et développer des pratiques de benchmark » tout autant profitables à l’agent qu’à la caisse.

  1. Recommanderiez-vous cette formation ?

Claire Gaimard : La formation m’a été très utile. Elle est animée par un binôme consultant/directeur qui permet d’accompagner et d’aider dans les premiers mois de la prise de poste.

Convaincue de l’importance de ce temps d’étayage des transitions professionnelles, la formation professionnelle propose 4 sessions d’accompagnement par an, afin de disposer d’une offre en concomitance avec les prises de poste tout au long de l’année. Dans un souci d’accessibilité au plus grand nombre, la formation est gratuite lors de la première ou deuxième accession à la fonction, dans les 6 mois suivant la prise de poste.

Découvrez plus en détail la formation