Formation de branches et réseaux

Ingénieurs conseils et contrôleurs de sécurité

La formation des ingénieurs-conseils et contrôleurs de sécurité (parcours ingénieur conseil et parcours contrôleurs de sécurité) est une formation de 11 mois organisée en partenariat avec l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Après une première phase d’enseignement en tronc commun, elle se divise en deux parcours de formation (parcours ingénieur-conseil et parcours contrôleur de sécurité) répartis entre l’EN3S et l’INRS.

Elle vise à former les futurs ingénieurs-conseils et contrôleurs de sécurité qui exerceront des missions d’accompagnement et de prévention autour de la santé et de la sécurité au travail pour le volet Accidents au travail et maladies professionnelles – AT/MP de la Sécurité sociale.

Conditions d'accès

La formation s’adresse aux ingénieurs-conseils et contrôleurs de sécurité en attente d’agrément et nouvellement recrutés par une Carsat, une CGSS ou la Cramif. Leur recrutement doit être effectué en amont du début de la formation (1er septembre).

Les ingénieurs-conseils de la Sécurité sociale sont recrutés par les organismes, après avis de l’ingénieur-conseil régional (ICR) et de la commission paritaire nationale chargée de vérifier la conformité des dossiers de candidature aux dispositions conventionnelles.

Programme d’enseignement

Organisée en deux temps, la formation se découpe entre 9 à 12 modules d’une semaine selon le cursus, entrecoupés par une commission d’agrément provisoire

Première phase de formation commune ingénieur-conseil et contrôleur de sécurité

Entre septembre et novembre

  • Module 1 : Le préventeur de l’assureur AT/MP**
  • Module 2 : L’environnement institutionnel*
  • Module 3 : L’environnement juridique*
  • Module 4 : Les acteurs de la prévention*

Seconde phase de formation (Parcours ingénieur-conseil en agrément)

  • Module 5 : L’assurance AT/MP*
  • Module 6 : Méthodologie de gestion de projets*
  • Module 7 : Maîtrise des démarches de prévention**
  • Module 8 : Modes d’organisation**
  • Module 9 : Communication interpersonnelle*
  • Module 10 et 11 : Connaissance des risques et des moyens de les prévenir**
  • Module 12 : Outils opérationnels du management*

Seconde phase de formation (Parcours contrôleur de sécurité en agrément)

  • Module 5 : L’assurance AT/MP*
  • Module 6 : Organisation de l’entreprise et action en direction de l’entreprise**
  • Module 7 à 9 : Démarches de prévention**

*Module se déroulant à l’EN3S

**Module se déroulant à l’INRS

Scolarité

L’un des éléments-clés de la réussite, tant de l’intégration du stagiaire au sein de son organisme que de son parcours de formation, est l’accompagnement dont il bénéficiera jusqu’à l’obtention de son agrément.

Cet accompagnement est une action collective qui implique différents acteurs de l’organisme recruteur et notamment :

  • Le tuteur qui est le correspondant « privilégié » du stagiaire. Il s’agit d’un collègue du même métier ayant quelques années d’ancienneté, auquel le stagiaire pourra faire librement part de ses questions,
  • Le référent (souvent un ingénieur-conseil régional), qui est chargé de veiller à la bonne intégration de l’agent et de s’assurer régulièrement de l’acquisition des connaissances et compétences. Il est garant de l’acquisition de la bonne posture de l’ingénieur-conseil ou du contrôleur de sécurité en agrément.
  • La ligne hiérarchique du stagiaire, du manager direct au responsable du service prévention,
  • Le service RH

L’étroite concertation et coordination entre ces différents acteurs est essentielle pour suivre la progression des stagiaires et pour, le cas échéant, définir les adaptations à apporter aux contenu et modalités d’accompagnement définis par les guides.

Evaluation des acquis

La formation ingénieurs-conseils et contrôleurs de sécurité est organisée en deux phases.

La première phase composée se termine par :

  • une épreuve écrite regroupant un questionnaire à réponses courtes et note de synthèse de 2h30 pour les ingénieurs conseils et de 2h pour les contrôleurs de sécurité (novembre). Cette épreuve vise à évaluer le niveau de maîtrise qu’a le stagiaire des connaissances professionnelles élémentaires nécessaires à l’exercice de son métier et sa compréhension de l’environnement institutionnel dans lequel il interviendra.
  • un entretien avec la commission d’agrément (20 min pour les contrôleurs et 30 min pour les ingénieurs) dans les locaux de la Cnam (décembre).

Elle permet aux participants d’obtenir un agrément provisoire, leur ouvrant l’accès à la seconde phase de la formation.

Pendant la seconde partie de la formation, l’ingénieur-conseil ou le contrôleur de sécurité en agrément est évalué selon les modalités du contrôle continu à deux reprises (janvier et avril) sur les enseignements dispensés par les organismes de formation EN3S et INRS. Il réalise un travail personnel en lien avec son métier, sur un sujet particulier de prévention défini en accord avec la Caisse nationale de l’assurance maladie.

Enfin, l’ingénieur-conseil ou le contrôleur de sécurité en agrément présente son travail personnel en juin lors d’un entretien de 30 minutes pour les contrôleurs, et de 40 minutes pour les Ingénieurs, devant la commission d’agrément. Cette dernière se prononce alors sur un avis définitif d’agrément après avoir entendu le stagiaire et au vu des évaluations réalisées par les organismes de formation suite aux travaux rendus par l’ingénieur-conseil ou le contrôleur de sécurité en agrément.

Carrières

La formation des ingénieurs-conseils et contrôleurs de sécurité permet d’accéder à des postes au sein des Carsat (santé et sécurité au travail) et d’évoluer vers des postes d’ingénieur-conseil régional ou ingénieur-conseil régional adjoint à termes.

Plus d’infos :

Candidater

Le recrutement est fait directement par les organismes de Sécurité sociale employeurs