5 mars 2021

Albert Lautman (36e promotion) : Mon parcours pour devenir directeur général de la mutualité française

 

Albert Lautman est diplômé de la formation dirigeant d’un organisme de protection sociale. Actuellement directeur général de la fédération nationale de la mutualité française, il revient pour nous sur son parcours professionnel et ses missions actuelles.

Vous êtes sorti diplômé de l’EN3S de la 36eme promotion et vous êtes actuellement directeur général de la fédération nationale de la Mutualité Française depuis 2016. Expliquez-nous votre parcours professionnel et comment vous êtes arrivé à ce poste ?

Albert LautmanAprès plusieurs postes dans des organismes de Sécurité sociale, j’ai intégré la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse pour occuper les fonctions de Directeur de l’Action sociale en 2010. A ce poste j’ai travaillé avec les ministères sociaux et quelques années plus tard on m’a proposé de rejoindre un cabinet ministériel. Finalement c’est là que j’ai rencontré la Mutualité française … Mon arrivée à la FNMF s’explique avant tout par des rencontres successives.

En quoi votre formation initiale, notamment au sein de l’EN3S, et votre parcours professionnel sont un plus pour votre mission ?

L’EN3S et les premières années de mon parcours au sein de la Sécurité sociale ont été très formateurs sur les enjeux du management d’organisations complexes. Comment piloter la performance et réussir la transformation des organisations avec la satisfaction de l’usager et la qualité de vie au travail comme indicateurs de performance ? Je crois que c’est cette expérience, tournée sur l’opérationnel et la mise en œuvre des politiques publiques, comme sur leur co-construction avec les tutelles qui m’ont beaucoup aidé dans mes missions à la Mutualité. 

Quels sont vos enjeux dans les prochains mois à la tête de la fédération nationale de la Mutualité Française ?

Poursuivre le plan de transformation de l’entreprise que nous avons engagé sur la période 2020-2022 en priorisant le service rendu aux mutuelles par leur Fédération et l’adaptation de ces services à leurs besoins. S’agissant d’une Fédération souhaitant jouer un rôle important dans le débat public, la préparation des échéances électorales de 2022 va également mobiliser la gouvernance mutualiste : comment peser pour une prise en compte des questions de santé et faire des propositions sur les grands enjeux que sont l’amélioration de l’organisation du premier recours, la coordination des parcours des patients mais aussi l’articulation de l’Assurance Maladie avec les complémentaires. 

Sa Bio

Parcours universitaire : 
 Parcours pro : 
  • 2016 : Directeur général de la fédération nationale de la mutualité française
  • 2014-2016 : Directeur général, Carsat Nord-Est
  • 2013-2014 : Conseiller en charge du financement, de l’anticipation et de la prévention de la perte d’autonomie, Ministère des Affaires sociales et de la Santé
  • 2010-2013 : Directeur de l’Action sociale, Cnav
  • 1998-2010 : Sous-directeur à l’Acoss, à la Cpam de Montpellier et à l’Urssaf de Strasbourg