Comment se former autrement en 2020 ?

Dans le cadre de l’intégration des agents du RSI, la Carsat Rhône-Alpes a mis en place une chasse au trésor dans son processus d’intégration.

Audrey VIALLON, Chargée d’accompagnement RH nous explique comment et pourquoi cette action a été mise en place au sein de la Carsat Rhône-Alpes

La Carsat Rhône-Alpes a intégré une chasse au trésor dans son processus d’intégration des agents du RSI. Pourquoi avoir choisi de mettre en place cette action d’intégration sous ce format et qu’en attendez-vous ?

Audrey ViallonIl manquait, au sein de notre processus d’intégration, une action à la dimension de l’équipe. L’arrivée des collaborateurs de la Sécurité sociale des indépendants a été l’occasion d’imaginer un jeu d’intégration permettant à une équipe mixte nouvellement constituée (accueillants et accueillis) de partager un moment ludique.

Il s’agit d’une chasse au trésor d’une heure à travers la recherche de QR codes dissimulés sur le site des participants, permettant ainsi de progresser de questions en question jusqu’à l’énigme finale qui donne accès au coffre.

Notre volonté à travers ce projet est de réunir le collectif de travail au-delà du contexte métier et de favoriser la cohésion d’équipe.

Comment votre organisme a conçu ce projet ?

Une fois notre candidature retenue dans le cadre de l’appel à projet du Lab’RH de l’Ucanss, nous avons constitué une équipe projet pluridisciplinaire pour réfléchir à la modélisation de notre solution.

Cette réflexion, à laquelle ont été associés des utilisateurs, a abouti à la création d’un kit de jeu que nous avons expérimenté en septembre sur une équipe test. Le jeu va ainsi pouvoir être déployé sur les différents sites à l’arrivée des collaborateurs de la Sécurité sociale des indépendants.

Carsat RA

Groupe de travail sur ce projet : Audrey VIALLON – Tiphanie COCHET – Isabelle RACOUSSOT-GIBERT- Alexandre NAVARRO

Comment, selon vous, ces nouveaux types d’accompagnement permettent d’intégrer les collaborateurs autrement ?

Intégrer le capital humain par le jeu permet de créer du lien entre les équipes en place et les nouveaux arrivants dans une logique de performance collective. L’inclusion renforcée des collaborateurs est source de motivation, d’engagement et d’enrichissement mutuel.

Ce projet répond à une ambition forte de notre organisme : accompagner le changement au sein des équipes pour que chacun ait sa place au sein du collectif.


Du voyage apprenant au serious game, retour sur de nouvelles modalités pédagogiques proposées par l’EN3S

Au commencement la formation était la transmission mais aujourd’hui, interactivité, détour et innovation sont devenus les maitre-mots pour « former autrement».

La recherche d’efficacité est le premier guide de cette quête, car « c’est en faisant qu’on apprend le mieux ». La recherche d’efficience est le second moteur aux développements de ces nouvelles modalités formatives. Maintenir, permettre l’accès à la formation dans des environnements de plus en plus contraints, cela passe par de nouvelles modalités pédagogiques : une formation asynchrone ou « flash. » Le numérique offre de formidables opportunités dans ce domaine. C’est pourquoi MOOC et webinaires ont intégré l’offre de formation professionnelle de l’EN3S depuis 4 ans.

De nouveaux outils de formation à la jonction entre le numérique et les pédagogies du détour.

A travers un Serious game sur l’accueil de nouveaux collaborateurs, il s’agit de sensibiliser un large public aux enjeux, points de vigilance et chausse-trappes que comporte l’intégration d’un fort volume de nouveaux agents. Il existe quelques articles sur l’accueil ou le « onboarding. » Toutefois, le jeu vidéo permet d’en cerner tous les enjeux de façon plus ludique. Grace au scoring, il permet de s’auto-diagnostiquer et de mieux se positionner dans la vraie vie, le tout en 40 minutes, sans déplacement ni contraintes de programmation. Le jeu est disponible en permanence, l’utilisateur organise son temps comme il le souhaite. Pour la caisse, c’est la possibilité de sensibiliser l’ensemble des managers concernés de façon attrayante, souple et accessible.

Accéder au Serious Game

Les voyages apprenants

Si le numérique s’invite de façon pérenne dans l’offre de formation, d’autres modalités bien concrètes et très ancrées dans le réel s’inscrivent également dans ce projet de « former autrement. » Les voyages apprenants en sont une belle illustration. A travers une immersion de 2 jours, à la découverte de lieux inspirants, de porteurs de projets, ou d’organisations nouvelles, le stagiaire est incité à aller vers l’autre pour comprendre sa réalité avec d’autres yeux.

Cette itinérance apporte aux stagiaires-voyageurs des éléments de réponse à leurs questions bien ancrées au cœur du management des organismes de Sécurité sociale. « Quand une vieille maison rencontre le monde des podcasts, creathon et water line, il en ressort des pépites dans la Communauté Sécu ! » déclare Aurélie Schaaf, Caf des Hauts de Seine à l’issue d’une immersion de 2 jours dans l’univers des start-ups dans le cadre du cycle SNDR. C’est « Une expérience très riche d’enseignements. Le voyage apprenant est à la fois déroutant et rassurant… Déroutant car on découvre des modes de travail et des environnements assez éloignés des nôtres, mais rassurant, car l’on voit que dans le domaine de l’innovation sociale, nous n’avons pas à rougir de nos actions » complète Camille Louvet-Rueff, Caf Touraine. Julien Flo’ch de l’Urssaf Bretagne, ajoute que « les méthodologies de gestion de projet ou conduite de réunions découvertes sont transposables dans nos environnements. »

En 2020, différents voyages apprenants seront proposés par l’EN3S, à la découverte de l’environnement des start-ups. Face à un réel souvent complexe et instable, les start-ups permettent de s’inspirer des meilleurs pratiques élaborés dans des environnements de travail différents, et de penser d’autres écosystèmes de travail start-up/recherches/applications en en entreprise :

Voyage apprenant sur le Big Data > 21 et 22 novembre 2019 (deux demi-journées : soir et matinée)

L’esprit start-up > 7 et 8 juillet 2020 (deux demi-journées : soir et matinée)

L’esprit start-up : s’inspirer de nouveaux modèles pour renouveler son regard